ArtStreetic

ArtStreetic

Photos d'oeuvres de Street Art réalisées à Paris et ailleurs. Oudoor ou Indoor, aérosols, craie, pochoirs, collages, rainworks, light painting, anamorphoses.... Le graffiti sous toutes ses formes et dans tous ses états.

Publié le par ZaB
Publié dans : #Honet

Le mur du Pavillon Carré de Baudouin accueille une fresque de Honet où le noir et le blanc dominent. Ambiance carnavalesque avec sa procession de personnages étranges et hommage à Willy Ronis; on retrouve les trois écoliers de la photo "on va à l'école" ; exposé actuellement dans le pavillon. .

A voir jusqu'à la fin de l'été.

"Honet a débuté le graffiti en 1989 avec un travail de la lettre. Il a peint sur les trains et les métros d’Europe avec les crews des DKG et des SDK. A la fin des années 1990, il est allé plus loin en questionnant sa pratique, marquée par les codes du graffiti américain. Honet et d’autres graffeurs – au sein notamment du crew des P2B - ont ainsi cherché à s’émanciper de la lettre et à réfléchir à la culture visuelle de la ville. Les acteurs de cette scène artistique parlent à l’époque d’une tendance « post-graffiti ». " ArtAzoi

Honet au Pavillon Carré Baudouin - Paris 20e
Honet au Pavillon Carré Baudouin - Paris 20e
Honet au Pavillon Carré Baudouin - Paris 20e
Honet au Pavillon Carré Baudouin - Paris 20e
Honet au Pavillon Carré Baudouin - Paris 20e

Voir les commentaires

Publié le par ZaB
Publié dans : #Vhils

Le 104 présente jusqu'au 29 juillet la première exposition monographique de l'artiste portugais Alexandre Vorto dit Vhils. L'artiste exerce dans la rue depuis le début des années 2000 et est particulièrement reconnu pour son concept «Scratching the Surface» qui consiste à sculpter les murs de nos villes. Au lieu de recouvrir les murs, il les dénude pour leur donner le visage d'anonymes. Vhils est ainsi un des rares graffeurs à travailler au burin et au marteau piqueur.

 

Au 104, l'exposition débute par Débris une installation imposante au cœur de la nef qui matérialise le thème de l'exposition "fragments urbains". Dans les ateliers alentours, sont présentées deux œuvres vidéos et trois œuvres proches de ce que nous connaissons de son travail dans la rue, Ce sont elles qui retiennent l'attention.

Camadas : des couches d'affiches publicitaire superposées sur lesquelles Vhils sculpte des visages. Une quinzaine sont exposées en une salle à l'éclairage soigné.

Diagrama : un immense paysage urbain occupe toute la salle. Sculpté dans de la mousse polystyrène, celui-ci se reflète dans un miroir qui permet de l'appréhender dans son entièreté en un seul regard.

Babel : une tour faite de portes et objets récupérés dans diverses villes au monde présentent desvisages dessinés ou sculptés.

Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104
Vhils, exposition au 104

Voir les commentaires

Publié le par ZaB
Publié dans : #Pboy

Sur le pont Richet, le déjà magnifique Vincent Van Gogh a laissé place à un non moins impressionnant Rembrandt. Pboy (Pascal Boyart) dont la technique s'inspire du pointillisme de Georges Seurat et du dripping de Pollock a peint en 2 jours ce "Rembrandt dos au mur" qui doit payer ses impots.

Sur le coté gauche de la fresque, PBoy propose un système de dons en Bitcoin grace à un QR code qui permet aux passants disposant d'un smartphone avec un portefeuille Bitcoin de le soutenir financièrement.

Pas très loin, ​​​​​sur le mur Rosa Park, un petit garçon lui aussi soucieux d'histoire d'argent.

Rembrandt par Pboy
Rembrandt par Pboy
Rembrandt par Pboy
Rembrandt par Pboy

Voir les commentaires